Tai Chi : le Soi en Mouvement®

Tai Chi - Le Soi en Mouvement®

Le 24 août 2012

L’art du mouvement dans les pratiques énergétiques chinoises s’est énormément développé lors des 10 dernières années. Le Tai Chi est devenu une mode comme le Zen et les approches de bien-être.

 

Mon approche personnelle du Tai chi que je nomme le Soi en Mouvement® s’est concrétisé au travers de bases solides dans différentes écoles tant en France qu’à l’étranger.
J’ai commencé il y a 31 ans par une pratique du Tai Chi traditionnelle à orientation martiale et parallèlement une formation en Qi Gong. Toutefois, très vite j’ai ressenti une ouverture vers une dimension intrinsèque à ces approches énergétiques qui est la dimension spirituelle, l’art de la méditation en mouvement. L’ouverture que je percevais en moi fut une intuition qui me guida vers d’autres écoles orientées sur l’écoute de l’énergie, la philosophie taoïste, grande source de sagesse, la calligraphie et même le mouvement Tai Chi en tant que véritable danse libre de l’énergie qui mène à la joie et à l’amour tant que l’on n’en fait pas une voie figée par une pratique non soumise à la remise en question.

 

Un chemin qu’on ne corrige jamais mène à la perdition, un chemin qu’on modifie sans cesse épuise la vigueur et le silence.
Lao Tseu

Quelle sagesse dans cette stance ! Il est du devoir du pratiquant de corriger ce qui doit l’être à la lumière de son expérience dans l’instant. Rien n’est jamais identique et ne se répète de la même manière. L’individu qui ne se souvient pas de cela cherche à contrôler afin de se sécuriser. La vie n’est pas là pour nous sécuriser, mais nous apprendre à chevaucher l’instant présent sans crainte et dans la joie de la découverte. Voilà une des leçons de vie que distillent ces approches si vous avez la chance de connaître un enseignant qui saura vous guider sans vous museler, qui arrosera chaque jour ce que vous êtes sans imposer de limites.

J’ai plusieurs fois entendu d’anciens pratiquants de Tai chi dire qu’ils ont arrêté la pratique car ils se sentaient enfermés dans une forme trop rigide et c’est malheureusement le cas trop souvent.

 

Une pratique énergétique vraie ne peut se concevoir sans joie !

La joie est pour moi le carburant essentiel de toute démarche intérieure, spirituelle. Les temps où il fallait souffrir pour mériter son paradis sont révolus.
Les efforts à fournir sont d’un autre ordre aujourd’hui. Ils consistent à nourrir l’ouverture à notre être, se souvenir de qui nous sommes : des êtres spirituels venus vivre une expérience humaine terrestre et non des êtres humains venus développer une spiritualité à partir d’interdits et de rituels poussiéreux.
Arrêtons de donner notre pouvoir aux autres, aux autorités extérieures.
Si nous ne prenons pas en main notre pouvoir, d’autres s’empresseront de le prendre pour nous. Il est de notre devoir de nous assumer pleinement. Pour cela nous devons connaître nos peurs afin de les dépasser mais aussi et surtout nous recentrer sur ce que nous sommes.

 

Développement spirituel par le corps

Au fil des années le ressenti dans le corps est devenu pour moi le témoin, l’élément support qui me ramène toujours dans l’instant, dans la présence de ce que je suis.

La présence au corps énergétique me semble primordiale, voire incontournable pour être dans le ressenti de ce que je suis. Le ressenti intérieur est ce qui nous place, le plus justement à mon sens, dans notre vérité. Pour cela il est nécessaire de retrouver notre capacité à ressentir sans le filtre des pensées, des peurs etc… Tout cela s’apprend si nous voulons bien en faire le choix et en nourrir l’intention quotidiennement.

 

Dans les différentes approches que je propose, il y a trois points fondamentaux:

  • Le premier est bien-sûr un état de présence attentif au corps.
  • Le deuxième est le ressenti du Hara (centre de gravité) lieu de notre incarnation, point d’émergence de l’énergie où le mouvement prend sa source.
  • La troisième c’est nourrir la joie. Elle est le ferment de notre vie spirituelle. Peu d’approches ont cette recherche là ! Il fut même un temps où la joie était suspecte, synonyme de désinvolture. Ainsi on éloignait l’individu de toute élévation afin de mieux le manipuler. Cependant, la joie est la source d’élévation qui rend nos cellules vivantes et renforce notre système immunitaire.

Quand ces trois fondements sont présents, la vie est un moment délicieux que l’on désire partager avec tous ! Alors l’esprit du Tao est là, il nous prend par la main et nous « sommes dansé » car la personne s’est mise au service de ce qui l’habite, lâchant tout contrôle. Qu’elle merveille quand l’adulte en nous se souvient qu’il est un enfant ! Qu’il peut se laisser guider de l’intérieur par sa propre âme !
Voilà ce que mon parcours m’a appris. Chaque jour est un autre jour, un émerveillement à partager.

 

La création nous a fourni un corps

Mon expérience m’a démontré au travers de centaines de stages donnés dans divers domaines (Tai Chi, Rencontre Intérieure, Méditation) que toute approche psychologique, spirituelle, créative se doit d’être nourrie par des rappels à soi, des liens de conscience en créant des ponts : points de passage pour sortir de la dualité et entrer dans l’unité.

Le Soi en Mouvement® explore dans ce sens, toujours en recherche, donc en évolution, vers plus d’unité corps-esprit.
Ceux qui parmi mes étudiants consultent parallèlement un thérapeute ou qui ont une approche spirituelle autre, témoignent combien ce travail sur le corps leur permet une intégration très rapide et concrète.

Je crois que ce nouveau millénaire nous conduit vers nous-même – que nous ayons une démarche particulière ou pas – et notre corps deviendra le temple resplendissant la lumière du divin qui l’habite. En tout cas, là est ma démarche que j’ai la joie de vivre depuis plus de 30 ans et de partager avec ceux qui vont à la rencontre d’eux-mêmes.